13th of November.

Cartographie de la différence : le Québec face à l’art des identités culturelles.

Cartographie de la différence : le Québec face à l’art des identités culturelles. Une conversation avec l'historienne de l'art Nuria Carton de Grammont et l'artiste Stanley Février qui présentera le projet MAC-Invisible (MAC-I) et tentera une cartographie des artistes des diversités culturelles de Montréal (et du Québec) en explorant les questions suivantes : qui sont-ils? comment s'impliquent-ils dans la scène artistique québécoise? quels sont leurs défis? etc... La rencontre conviera le public à questionner/comprendre les réalités des artistes de la diversité.

www.mac-i.com/musee.php

 

Mapping the difference: Quebec in the face of the art of cultural identities. A conversation with art historian Nuria Carton de Grammont and artist Stanley Février who will present the MAC-Invisible (MAC-I) project and attempt to map cultural diversity in the visual artistic landscape of Montreal (and Quebec) by exploring the following questions: who are they? how do they get involved in the Quebec art scene? what are their challenges? etc.... The meeting will invite the audience to question/understand the realities of culturally diverse artists.

www.mac-i.com/musee.php

Artiste plasticien, Stanley Février  envisage l’art comme un vecteur de changement social et pose un regard aiguisé sur les dynamiques sociales prenant forme dans les sociétés occidentales. Il en questionne la valeur de la vie dans un contexte de globalisation, au travers des tragédies contemporaines. De fait, motivé par le désir d’activer la conscience collective, il s’approprie et modifie des images, vidéos et photographies de ces drames, saisies sur Internet. Par ses installations, performances et projets d’art participatif, Février crée un espace de rencontre où les participant.e.s sont au centre de l’œuvre. Il les amène à se repolitiser et à affirmer leur vécu pour finaliser l’œuvre. Diplômé en arts visuels et médiatiques, ses récentes préoccupations artistiques et conceptuelles se basent sur la critique institutionnelle, sur les enjeux identitaires et la violence et les inégalités engendrées par cette dernière.

 

Nuria Carton de Grammont specializes in the geopolitical representations of contemporary Mexican art, memory and violence, most notably narcotrafficking. She holds a doctorate in Art History from Concordia University where she was awarded the David Rubin Award and research funding from the Canadian Center for Architectures (CCA). She is currently doing post-doctoral studies at the University of Montreal’s Center for International Studies and Research (CÉRIUM) where she coordinates the Latin American Research Network (RÉAL). She is also the recipient of a post-doctoral bursary from the Quebec Research Fund for Society and Culture (FQRSC). She has published many articles on Latin American arts in publications such as Fractal, ESSE, Inter-Art Actuel, and Archée. As an independent curator, she is drawn to projects that promote interculturality in the arts, withher expositions having been presented in Quebec and Mexico.